SURISTATLe portail des enquêtes en ligne et de l'analyse de donnéesSuristat
 Suri qui ? MéthodologieMédiaRessources
Site en français
English website
 
 Espaces dédiés
Bloqué(e) dans le cadre d'une de vos études ou de vos recherches ? Besoin de vous rafraîchir la mémoire ou de vous perfectionner ?
L'information ou l'outil dont vous avez besoin est sans doute sur Suristat !
 
IdentifiantMot de passe 
Accueil > Méthodologie > Concevoir > La gestion du projet > Les points-clé de la mise en place d'une enquêteS'inscrire

Les points-clé de la mise en place d'une enquête

La réalisation d'une enquête est un projet d'envergure qui mobilise des moyens humains et financiers, avec des enjeux souvent importants. A ce titre, il est nécessaire de bien identifier les phases-clés du projet, tout en mettant en évidence les connaissances et les méthodes essentielles qui devront être mobilisées.

Coordinateur du projet, le chargé d’études est amené à prendre une série de décisions importantes à chaque étape de la mise en œuvre de l’enquête. Les choix qu’il va opérer vont directement influencer la qualité de l’information qui va être générée et donc, sa capacité à constituer une aide précieuse pour le décideur.
 
L’enquête par questionnaire est en effet un outil d’aide à la décision. Si elle est mise en route, c’est bien pour apporter des réponses précises et fiables à des questions que l’on se pose, afin d’obtenir des éclairages qui nous aideront à agir mieux, plus justement.
 
Quelles sont les décisions-clé que doit prendre le chargé d’études ? Elles sont schématiquement au nombre de cinq :
  1. il devra concevoir et rédiger avec clarté et précision l’instrument de recueil de l’information, en l’occurrence le questionnaire, afin que celui-ci constitue un outil d’observation fiable,
  2. il lui faudra déterminer la méthode de collecte des réponses, la mieux adaptée à sa population-cible, à ses moyens et au sujet de son étude,
  3. il sera amené à sélectionner la population à interroger, afin que celle-ci lui permette d’obtenir des informations crédibles et si possible généralisables,
  4. parmi les nombreuses méthodes à disposition, il devra mobiliser les techniques d’analyse les plus pertinentes afin de tirer partie au mieux des données qu’il a recueillies,
  5. enfin, ses résultats établis, il devra établir les supports de communication les plus efficaces et les plus parlants
 
Les choix à opérer par le chargé d’études vont se nourrir tout d’abord d’un ensemble de connaissances et de méthodes. Il s’agit notamment des consignes rédactionnelles, des techniques d’échantillonnage, des indicateurs de qualité des réponses et des nombreuses analyses statistiques par exemple.
 
Il est également orienté par l’objectif de l’enquête tel qu’il a été formulé par le commanditaire : explorer un sujet, valider une hypothèse, identifier une information importante… Le coordinateur du projet agit évidemment en fonction d’un ensemble de ressources humaines, logistiques et financières dont il dispose. Les décisions précédemment évoquées s’opèrent en fonction d’un contexte que le chargé d’études doit clairement délimiter et qui va orienter naturellement certains de ses choix.
 
Enfin, le travail du responsable de l’enquête se concrétise grâce aux outils qu’il va utiliser. Et ceux-ci sont souvent des logiciels. Présenter des méthodes est vain si l’on ne fait pas référence aux contextes dans lesquelles il convient de les utiliser et si l’on ne maîtrise pas les outils logiciels qui peuvent nous aider à les mettre en œuvre.
 
L'illustration en haut de page représente le « puzzle » que le chargé d’études va devoir composer.
 
simulation flash
Les Solutions Sphinx
Découvrez les logiciels Sphinx pour les enquêtes et l'analyse de données.

>> Logiciels d'enquêtes
>> Exemples d'enquêtes
Suristat Le portail des enquêtes et de l'analyse de données· © 2007
Tous droits réservés. Pix-m.com
Mentions légales | Contact | Webmestre